1 Nov, 2006 by Marianne Favre Moreillon

Certificat : la vérité, rien que la vérité...

1 Nov, 2006 by Marianne Favre Moreillon

Tout employé doit recevoir un certificat de travail lorsqu’il quitte l’entreprise dans laquelle il a travaillé, et ceci indépendamment des motifs de la résiliation. Un certificat de travail doit mentionner la nature et la durée des rapports de travail, la qualité du travail et la conduite d’un employé. Son but est de favoriser la recherche d’un nouvel emploi. Il doit refléter la réalité et être dépourvu de termes péjoratifs ou ambigus, ainsi que d’allusions dissimulées ou inutilement dépréciatives.

Tout employé doit recevoir un certificat de travail lorsqu’il quitte une entreprise indépendamment des motifs de la résiliation du contrat. Les erreurs à ne pas commettre.

Cet article développe les thèmes suivants :

  • contenu du certificat de travail
  • certificat faussement élogieux ou trompeur et responsabilité de l’employeur
  • mention d’un comportement inadéquat de l’employé
  • exemple pratique, abus de confiance
  • principe de la véracité vs de bienveillance
  • certificat inutilement péjoratif ou dépréciatif
  • licéité de la mention d’incidents isolés
  • certificat complet ou réduit

Top Articles